ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Document Numérique

1279-5127
 

 ARTICLE VOL 19/1 - 2016  - pp.9-37  - doi:10.3166/DN.19.1.9-37
TITRE
L’histoire d’Ike Antkare et de ses amis Fouille de textes et systèmes d’information scientifique

TITLE
The story of Ike Antkare and his friends: text mining and scientific information systems

RÉSUMÉ

Comment mesurer l’importance et l’impact des communications scientifiques ? Que peut-on déduire de ces mesures ? Sont-elles falsifiables et falsifiées ? Des générateurs aléatoires d’articles scientifiques existent en informatique, en physique, en mathématiques ou encore en philosophie. Ces articles, dépourvus de sens, peuvent être utilisés de différentes manières. Ils ont permis à Ike Antkare de devenir l’un des scientifiques les plus cités au monde, du moins d’après Google Scholar. De tels articles apparaissent aussi dans des conférences réelles pu- bliées par de grandes maisons d’édition (IEEE, Springer...). Ces publications, sans aucun sens, ont été comptabilisées par les services de bibliométrie les plus réputés (Scopus, ISI-Web of Knowledge). L’existence de ces documents peut être l’occasion de s’interroger, d’une part sur les habitudes et les processus de validation des documents scientifiques mais aussi sur les modes d’évaluation de la recherche. Ces textes générés automatiquement sont faciles à identifier de manière automatique et des processus de vérification sont mis en œuvre par les principaux ac- teurs du paysage de la diffusion scientifique (ArXiv, Springer, Hindawi...).



ABSTRACT

How to measure the impact of a scientific paper? What can be inferred from these measures? Is it possible to falsify them and are they actually falsified? Meaning-less scientific papers can be randomly generated. Such generators exists for different fields: computer science, mathematics or philosophy. Meaningless computer generated scientific texts can be used in se- veral ways. For example, they have allowed Ike Antkare to become one of the most highly cited scientists of the world. Such fake publications are also appearing in real scientific conferences and published by some well known publishers (IEEE, Springer) and, as a result, they appear in bibliographic services (Scopus, ISI-Web of Knowledge, Google Scholar,...). For the time being, these generated texts are quite easy to spot by an automatic way, using intertextual distance combined with automatic clustering. Such methods are now used by the main players of the scientific diffusion (ArXiv, Springer, Hindawi...).



AUTEUR(S)
Cyril LABBÉ

MOTS-CLÉS
ke Antkare, faux articles, détection automatique, SI scientifique

KEYWORDS
Ike Antkare, fake papers, automatic detection, scientific information systems

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 15.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (2,12 Mo)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier